L'aride ♥

Publié le par Pense-bête(s)

Un sujet de la Boite Échangiste proposé par Lorolail « La vieillesse nous attache plus de rides en l'esprit qu'au visage »

Montaigne, Essais

 

 

C’est une crevasse à la fois vertigineuse et ridicule qui serpente dans le désert aride de l’objet de tous les désirs. C’est l’assassin apatride du vise-âge qui se matérialise subrepticement dans la pitié du passant, la nostalgie de la fille, la bienveillance du petit-fils. C’est, le soir de la Dernière, le rideau qui se ferme sur les acteurs ovationnés.

brazil-les-rides.jpgDans la corrida des souvenirs en noir et blanc, elle est l’épée qui sacrifie la bête. La mare putride de ces blessures jamais refermées. Le cri strident qui s’échappe de la mémoire déjà oubliée. Net. Précis. Véridique.

L’éphéméride n’a plus lieu d’être. La fête a cessé d’exister. Le soleil de se lever. Il est en train de se coucher sur la ligne sans horizon. Imperceptiblement.

Elle est hybride. Sage et sénile, profonde et superficielle, haïe et vénérée, impertinente et honteuse, lumineuse et crépusculaire. Est-ce un corridor menant vers des contrées meilleures ? Une remontée vers la source tarie d’un fleuve qui a depuis longtemps cessé d’irriguer les plaines de l’insouciance ? Le long du méridien oscillant du temps qui passe, elle creuse inlassablement son sillon. Elle rit de tout, transmettant son enseignement comme les ongles sur l’ardoise.

Elle tente parfois quelques escapades dans les terres de la jeunesse, au hasard d’un front contrarié ou d’un sourire trop appuyé, comme pour lui rappeler son inévitable transcendance. Car quoique l’on fasse, elle colle aux gènes.

Elle creuse, creuse, pour échapper au cours débridé d’une époque bridée… Entre en lice dans ce combat d’arrière-garde contre l’uniformité torride de la jouvence, l’absurdité de l’existence, l’infinitude de pulsations vitales trop lisses pour s’éterniser.

La ride n’est-elle pas notre seule ligne de vie ?

 

Le Pandiculateur


Publié dans Fragments littéraires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lorolail 28/10/2010 11:37


j'aime beaucoup la fin :)

(et je souhaite au passage un très bon anniversaire à un pandiculateur qui manie décidemment très bien la plume ;) )